--> Comprendre les crises (41) Lire Schopenhauer : l’Art d’avoir toujours raison
03 jui 2018
Comprendre les crises (41) Lire Schopenhauer : l’Art d’avoir toujours raison

Dans cet ouvrage publié en 1864 et régulièrement réédité (très récemment encore, par les éditions Librio au premier trimestre 2018) Schopenhauer présente une liste de 38 stratagèmes pour convaincre un public.
Cette lecture est à recommander, car au-delà d’être utilisée par tous ceux qui veulent y puiser des recettes oratoires, nous pouvons y retrouver les pièges dans lequel tout décideur peut tomber quand il est confronté à une prise de décision. Lui aussi doit convaincre et se convaincre que son choix est le meilleur ou le moins mauvais possible pour la communauté des citoyens.
Schopenhauer rappelle très justement que « convaincre ne signifie pas faire éclater la vérité, mais plutôt triompher d’un opposant ».
Pour avoir raison, mauvaise foi et vices de la raison sont très souvent convoqués et malheur à celui qui ne saurait détecter pas ces biais. Il nous montre également les pièges de la vanité dans lesquels l’homme à trop souvent tendance à plonger car, comme il aspire à l’absolu, il va prendre le risque de s’affranchir de la réflexion nécessaire lui permettant de ne pas succomber à ses travers.
Connaître les ressorts de la dialectique éristique https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Dialectique_%C3%A9ristique est donc indispensable au décideur, non pas pour tromper, mais pour éviter de se tromper. Rien n’est pire que d’avoir raison et ne pas être convaincant….
Ce petit ouvrage est une belle illustration du tragique de la condition humaine, fil conducteur de toute l’œuvre du philosophe allemand.
Le lecteur pourra également retrouver dans ce blog, l’article que j’avais écrit en février 2013 « Structurer sa pensée pour surmonter une crise  » avec en toile de fond l’ouvrage majeur de Schopenhauer « Le monde comme volonté et comme représentation » publié une quarantaine d’années (1818) avant l’Art d’avoir toujours raison.
J’avais alors mis en exergue une citation de Pline que l’on trouve dans la préface : Combien de chose n’a-t-on pas déclarées impossibles avant leur réalisation ? http://www.gerard-pardini.fr/spip.php?article39
Les progrès foudroyants de l’intelligence artificielle doivent nous inciter à nous pencher sur de telles lectures.
Si nous sommes prêts à confier une part de notre destin à des machines qui apprendrons toujours plus de notre humanité, gardons à l’esprit qu’elles pourront s’inspirer de nos faiblesses, et qu’en ce qui nous concerne, nous balancerons toujours entre souffrance et ennui.
Nous pouvons donc accepter la souffrance d’être trompés par une machine, et si cette dernière satisfait nos désirs nous succomberons à l’ennui. C’est pour cela que notre quête de savoir et de puissance ne s’interrompra que par notre effondrement.

En savoir plus et télécharger l’ouvrage :
https://www.schopenhauer.fr/oeuvres/lart-davoir-toujours-raison-ebook.html
https://www.contrepoints.org/2016/08/30/264206-gagner-controverse-selon-schopenhauer

Partager cet article