--> La lettre tue mais l’esprit vivifie
24 oct 2015
La lettre tue mais l’esprit vivifie

Cette règle d’Ambroise rapportée par Saint Augustin dans le livre VI des confessions m’est revenue à l’esprit quand j’ai appris l’initiative du père jean Philippe Fabre de lancer le MOOC Sinod.
Ce cours en ligne est destiné à tous ceux qui désirent comprendre plus clairement le fonctionnement de la Bible pour mieux puiser le sens et la cohérence qu’elle revêt pour celui qui la lit nous dit le père Fabre.Par ces temps,où chaque jour nous pouvons constater que nous subissons les conséquences de textes,qui,pris à la lettre, semblent contenir une doctrine perverse. Saint Augustin nous fait part dans ce passage des Confessions de l’apport d’Ambroise qui lui a permis de soulever le voile mystique et mettre à jour le sens spirituel des écritures.
Rendre accessible un enseignement des écritures de la Bible ne peut qu’apporter une pierre à l’inépuisable chantier du savoir qui permet de construire le passage vers la transmission du bien et du bon qui nous fait tant défaut pour résoudre les multiples crises auxquelles nous sommes confrontées individuellement et collectivement.

En savoir plus
http://www.sinod.fr/

Le MOOC est divisé en 3 grands ensembles de réflexion :
Ce que disent l’Ancien et le Nouveau Testament l’un de l’autre ;
Entre l’Ancien et le Nouveau, un lien d’accomplissement ;
Comment les évangiles s’ancrent littérairement dans l’Ancien Testament.
Saint Augustin : Les Confessions ; Livre VI "Entre le déjà et le pas encore"

Partager cet article